Saison 2018

Concert - Vernissage le dimanche 26 août prochain dès 13h30. Venez assister au spectacle de Jorge Martínez et au vernissage de l'oeuvre de Pascale Archambault.

Récipiendaire du Prix du Conseil des Arts et des Lettres du Québec pour la région du Centre-du-Québec en 2017, Pascale Archambault a été invitée par Mouvement ESSARTS à représenter le volet québécois de ses rencontres internationales 2018.

Travaillant principalement la pierre, elle s’attache à décrire avec beaucoup de sensibilité et d’émotion  le côté  dramatique de la condition  humaine.  Son art figuratif présente le corps humain en alternance entre des sculptures monolithiques et des assemblages par fragments.

Depuis 1984, son œuvre rayonne tant au Québec qu’à l’étranger. Elle a exposé ou encore réalisé des sculptures monumentales  dans plusieurs pays soit : le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay, la Corée du Sud, la France, le Guatemala et, tout récemment, le Chili.

Son approche artistique qui utilise, entre autres, la pierre témoigne d’une sensibilité particulière et originale à ce matériau, ce qui rencontre parfaitement les préoccupations de Mouvement ESSARTS et de sa collection de sculptures. Par cette combinaison, heureuse pour nous, la participation de Pascale Archambault à l’édition 2018 des «Rencontre» d’ESSARTS, permettra la réalisation et l’installation d’une nouvelle œuvre qui sera sans doute un ajout intéressant et enrichissant à la collection du parc de sculptures situé à St-Pie-de-Guire.

ESSARTS expose des œuvres de l’artiste pluridisciplinaire Patrick Beaulieu et du photographe Normand Rajotte durant l’été 2018.

Ayant pour mission la diffusion de la sculpture contemporaine, le parc de sculptures ESSARTS offre une vitrine spéciale réservée chaque année à un artiste québécois et organise l’exposition simultanée de ses œuvres en quatre lieux de diffusion du Centre-du-Québec. Dans le parc de sculpture d’ESSARTS, un site particulier a donc été aménagé pour accueillir et développer ce volet appelé « L’espace québécois ».

Pour la saison estivale 2018, l’artiste québécois invité est Patrick Beaulieu. Celui-ci présentera donc quatre sculptures, soit une œuvre sur le site même d’ESSARTS et trois autres œuvres dans trois lieux muséologiques de notre territoire.  Les œuvres seront exposées à l’extérieur pour la durée estivale soit du début juillet jusqu’à la mi-octobre. L’œuvre installée dans le parc ESSARTS fera ensuite partie de sa collection permanente. Cette exposition est possible grâce à un partenariat avec la Maison des arts Desjardins Drummondville, le Musée des Abénakis d’Odanak et le Musée des religions du monde de Nicolet.

Depuis une douzaine d’années, le travail de Patrick Beaulieu s’est forgé au cœur de projets transdisciplinaires alliant installations, vidéos, sculptures, photographies, interventions in-situ/in-socius et art public. Intéressé par les phénomènes insaisissables qui nous entourent (migratoires, météorologiques, spirituels…), il s’attarde à l’espace entre les choses et aux forces qui agissent au-delà d’elles. Ses œuvres se développent et se déploient dans l’espace public autant sous forme d’interventions performatives et relationnelles que sous la forme d’œuvres monumentales permanentes intégrées à l’architecture et à l’environnement.  Les quatre œuvres qui seront exposées dans notre région  témoigneront de la démarche artistique particulière de Patrick Beaulieu de façon éclatante !

D’autre part, fort d’une première expérience très appréciée en diffusion photographique en 2017, ESSARTS a invité le renommé photographe Normand Rajotte à concevoir et présenter une installation photographique dans le cadre naturel de son boisé. Celui-ci  s’intéresse depuis toujours à la faune et la flore du Québec mais d’une façon toute particulière. De manière assidue, il arpente les espaces « sauvages », saison après saison, année après année, attentif aux signes de changement, allant de l’avancée de la végétation aux traces laissées par l’activité animale et parfois humaine. Sans recherche ou documentation préalable, Normand Rajotte observe les choses de façon serrée. Les mêmes lieux constamment revisités, son défi est de renouveler son regard de façon à demeurer attentif à ce qu’il croise. L’œuvre spécialement conçue pour ESSARTS s’intègre parfaitement au lieu d’exposition et suscitera sans doute beaucoup d’intérêt de la part des visiteurs du parc.

Le « vernissage » qui lance la nouvelle saison se tiendra au parc de sculptures  ESSARTS dimanche le 8 juillet à partir de 14h00.  ESSARTS soulignera en même temps l’installation de l’œuvre d’Édith Croft, réalisée à l’automne 2017 dans le cadre de la Rencontre ESSARTS 2017, ainsi que l’installation dans le parc de deux sculptures de Guy Nadeau, œuvres présentées aussi en 2017 dans le cadre de l’exposition « Espace québécois ». Enfin,  une entente entre la ville de Drummondville et Mouvement ESSARTS permettra à celui-ci d’exposer en permanence dans son parc la sculpture « Femme » de l’artiste islandaise Soley Eríksdóttir, œuvre réalisée en 1993 lors de l’événement « Sculpture en direct » à Drummondville. Plusieurs  artistes et sculpteurs dont les œuvres font partie de la collection ESSARTS seront présents lors du vernissage et seront heureux de partager avec les visiteurs.

Contact

260 Rang 10, St-Pie-de-Guire, Québec, Canada, J0G 1R0

Tel: (450) 784-2408
info@essarts.org

(Nom de l'artiste, pays, année, nom de l'oeuvre, etc.)

Suivez nous

facebook   googleplus   twitter  youtube-02